Vivre de son blog grâce aux dons des internautes

Un blog ça coute cher

Être blogueur c’est se donner la liberté de s’exprimer sur ce que vous voulez.
Mais ce loisir consomme beaucoup de temps, que ce soit pour sélectionner des sujets, trouver des images pour illustrer vos articles, optimiser le référencement de votre site, le faire connaitre, modérer les commentaires, etc.
Il faut aussi payer un hébergement, certains référencements, et parfois même de la publicité, bref c’est loin d’être gratuit, et ça finit par ressembler à un vrai job de journaliste !

Quand la question de la monétisation de votre blog finit par se poser, vous pouvez vous tourner vers 3 types de solutions :

  • Mettre de la publicité sur votre site sous la forme d’emplacements publicitaires, d’articles de publi-information, de liens sponsorisés, etc.
  • Installer une section e-commerce pour vendre des produits en direct, ou via affiliation.
  • Et faire appel directement à la générosité de vos lecteurs.

La plupart des blogueurs se concentrent sur la publicité, et certains parviennent même à en vivre, mais les exemples restent assez rares.

La vente de produit est une piste mais la concurrence étant féroce sur la toile il sera difficile d’être compétitif.

L’affiliation est une autre piste, mais vous allez devoir dans ce cas construire une solide réputation de spécialiste et renforcer quotidiennement votre SEO.

Reste enfin la rémunération pas les dons. Une organisation telle que Wikipedia semble réussir en faisant appel à la générosité des internautes, et certains développeurs font de même, mais tout ceci se passe essentiellement outre-manche. En France, il faut bien le reconnaitre, on rechigne à donner de l’argent ainsi, en particulier sans formulaire CERFA.
Il faut donc laisser tomber cette idée ? Eh bien détrompez-vous, certains blogueurs peuvent vivre des dons, comme en témoigne l’exemple de Paul Jorion.

Le blog de Paul Jorion

Paul Jorion n’est pas un quelconque blogueur : il a été tour à tour enseignant dans de prestigieuses institutions, fonctionnaire aux nations unies, trader, et il est aujourd’hui écrivain, chroniqueur au Monde-Économie et sur BFM Radio et … chômeur !

Au bout de 10 mois de blogging et ayant dépassé les 100 000 pages vues par mois, il s’est lancé dans le blogging à plein temps, en comptant sur la générosité de ses lecteurs.

Inconscience ? Utopisme ? Regardons cela de plus près

Paul publie de 1 à 3 articles par jour essentiellement sur l’économie et la finance, et ses articles sont beaucoup lus, comme le montrent les statistiques de fréquentation de son site :

La progression est vraiment impressionnante avec un nombre de visites multiplié par 10 en 1an1/2.

Combien ont donné ?

Les chiffres sont de prime abord un peu étonnants puisqu’ils ne semblent pas directement corrélés au trafic du blog :

Pourquoi les dons ne décollent-ils pas ? Tout simplement parce que l’auteur s’est fixé un objectif de 2000 € par mois, et qu’il affiche quotidiennement le montant des dons perçus.

Un exemple à suivre ?

Finalement quand on y réfléchit bien, quelques euros par mois ce n’est pas cher payé pour des articles exclusifs et de qualité, mais le pari me semble tout de même un peu risqué…

  • Seriez-vous prêts à payer 3 euros tous les mois pour qu’un blog survive sans publicité ?
  • Les formats publicitaires actuels sont-ils si intrusifs ?
  • Si tous les blogueurs s’y mettaient que se passerait-il ?

Maintenant à vous de vous faire votre propre opinion, et peut-être si vous devenez un lecteur régulier du blog de Paul, serez-vous tenté de faire un don pour le soutenir ?

Vivre de son blog grâce aux dons des internautes

Vous avez un projet ?

Parlons-en ensemble

Nous contacter

Partager cet article

Noter cet article

1/52/53/54/55/5
Fabien Elharrar - 309 articles
Consultant en acquisition d'audience, monétisation web et growth hacking.
159 solutions pour monetiser votre blog
RECEVOIR LES MEILLEURS ARTICLES
JE M'ABONNE
Lire les articles précédents :
Google en chiffres : 87,8 milliards de recherches par mois et 85,78% de parts de marché

13 ans c'est le début de l'adolescence, des boutons et des appareils dentaires. 13 ans c'est aussi l'age de Google,...

Fermer