L’importance du maillage interne en SEO
Article proposé par Charles Annoni du site https://www.gdm-pixel.fr

Quand on parle de référencement naturel, on pense tout de suite aux mots-clés, et aux backlinks si on est un peu initié à la problématique du SEO. Pourtant, il y a d’autres leviers pour améliorer sa visibilité sur les moteurs de recherche. Le maillage interne par exemple : c’est de loin le facteur d’amélioration le plus négligé sur le Web. On regarde tout ça en détails dans cet article.

Rédiger pour l’internaute, structurer pour les robots

Google clame tout le temps : « le contenu est roi ». Les référenceurs répondent avec une certaine ironie : « les liens sont Reines ». J’ai envie d’ajouter la chose suivante : la structure d’un site, c’est le seigneur tapi dans l’ombre, celui qui tire réellement les ficelles. Pour comprendre ça, on va faire un petit point sur l’état du référencement depuis quelques années…

L’ère du bourrinage

Avant Panda, et avant Penguin, le SEO était un exercice particulièrement industriel. On optimisait ses mots-clés, le balisage HTML sur une page, et on faisait un bon gros Blast avec des logiciels comme SENuke, GSA SER ou encore Xrumer. En définitive, c’est celui qui avait le plus de liens qui gagnait. Ce n’était pas la peine de tomber dans des stratégies très subtiles, c’était du bourrinage parfaitement assumé, et qui fonctionnait très bien !

web spam

Seulement, suite à la refonte d’infrastructure nommée « Cafein », Google a changé les règles du jeu : l’ère du spam était révolue. Fini d’envoyer du jus de façon ultra intensive en automatisant tout le processus.

Le Web sémantique

L’arrivée de filtres et de nouveaux algorithmes comme Panda, Penguin, et plus récemment Hummingbird, a lancé l’essor d’un renouveau pour le référencement : l’ère sémantique. En fait, on revient simplement sur des bases plus saines, qu’on n’aurait jamais dû perdre de vue : on crée des sites pour les internautes, mais on les optimise particulièrement pour les robots.

Les travaux de référenceurs célèbres comme Laurent Bourrelly, Christian Méline, ou encore Guillaume et Sylvain Peyronnet, ont montré qu’il était capital de soigner la structure de son site, afin de créer des zones de contenu sémantiquement proches et cohérentes les unes avec les autres. C’est ce qui a véritablement lancé une nouvelle époque pour le référencement, qu’on pourrait appeler « Web sémantique ».

On parle aujourd’hui de « siloing », ou encore de « cocon sémantique », d’optimisation sémantique, de travail sur le maillage interne etc.

Pourquoi le maillage interne est-il si important ?

Pour bien comprendre l’importance du maillage interne dans le référencement naturel, il faut se mettre à la place des crawlers de Google. Leur but, c’est d’indexer le Web. Pour le dire autrement, ils n’ont qu’un seul travail : parcourir des documents, qui sont hébergées sur des machines, et qui font référence à d’autres documents via les liens.

crawler

Quand on a compris ça, qu’on place ses liens sur son site ou à l’extérieur de son site, pour le crawler, ça ne change rien : il remontera les informations à Google, qui fera tourner sa moulinette algorithmique pour déterminer un classement sur une requête donnée.

On sait aujourd’hui qu’il est capital d’avoir des liens externes sur des sites dont la thématique est proche de celle que l’on traite. Mais au niveau du maillage interne, c’est exactement la même chose : un lien intext sera beaucoup plus efficace s’il fait référence à une page dont la thématique est proche. Et c’est là que le travail sur le maillage interne intervient : il consistera à optimiser le parcours des robots dans une catégorie sur votre site, pour répartir le jus de façon ciblée et structurée, en fonction des thématiques qu’on traitera.

Les liens internent votre site seront d’autant plus efficaces qu’ils sont gérés intelligemment.

Qu’est-ce que ça implique pour webmaster ?

Beaucoup de choses ! On évitera par exemple de faire des liens trop nombreux vers des pages qui ne sont pas intéressant du point de vue du référencement naturel. Je pense par exemple aux pages de contact, aux mentions légales, aux conditions générales de vente, ainsi qu’à toutes les pages CMS qui n’ont pas forcément d’utilité du point de vue du référencement organique.

C’est donc une autre façon de concevoir un site : on essaiera de marier avec élégance une expérience utilisateur satisfaisante avec une structure efficace pour augmenter le PageRank sur des pages précises, dans un silo précis.

Quels outils peut-on utiliser ?

Naturellement, on utilisera tous les moyens qu’on a sa disposition, à commencer par sa tête : concevoir un site, ça commence d’abord sur un bloc-notes, avec un crayon. On couche toutes ses idées sur le papier, on essaie d’organiser tout ça, de le structurer intelligemment, et on peut commencer à faire un plan de site.

Personnellement, j’utilise MindMeister pour dessiner une cartographie de page. Si c’est pour un site déjà existant, et qu’on veut faire un bilan de ce qui se passe au niveau du maillage, on utilisa bien entendu Screaming Frog, Excel et Gephi afin de dessiner une carte du maillage, et calculer son PageRank interne.

Cela nécessitera aussi quelques aménagements au niveau du code. Par exemple, on placera une condition sur les liens qu’on a en bas de page, en Sidebar, pour ne les afficher que sur des pages pertinentes. Si vous êtes sur un CMS, comme WordPress par exemple, vous pouvez penser au plug-in « Widget Logic ». Vous avez aussi la possibilité de coder certains éléments durs, avec un peu de PHP.

Les résultats sur le long terme

Avec un maillage bien organisé, bien travaillé, vous pourrez mettre en place un véritable Story telling pour vos clients, améliorant de fait l’expérience utilisateur et l’impact marketing de vos contenus.

Réussir son SEO

Vous aurez toujours besoin de liens externes, mais beaucoup moins, puisque le PageRank de vos Landing-page sera boosté par rapport aux pages moins importantes. Donc, pour être clair, vous aurez de meilleures positions dans les moteurs de recherche, sur des pages précises et conçues de façon stratégique, pour améliorer votre trafic global et votre taux de transformation.

Travailler son maillage interne, c’est long, c’est un peu compliqué, mais ça vaut vraiment le coup de se plonger sur la problématique, d’autant plus que l’acquisition de liens est soumise à des règles de plus en plus strictes…

gdm-pixel gephi
L’importance du maillage interne en SEO

Vous avez un projet ?

Parlons-en ensemble

Nous contacter

Partager cet article

Noter cet article

Charles Annoni

Charles Annoni est chef de projet en webmarketing et conception de site internet au sein de l’agence web GDM-Pixel, à Caen.
Son approche du web et du business en ligne est orientée « résultat » : chaque projet est conçu à la lumière des dernières innovations en référencement naturel.

159 solutions pour monetiser votre blog
RECEVOIR LES MEILLEURS ARTICLES
JE M'ABONNE
SMX Paris 2016 : c’est le dernier jour pour profiter de l’Early Bird

Fermer