skip to Main Content
NextLevel : Un Nouveau Service De Netlinking Pour Booster Votre SEO

NextLevel : un nouveau service de netlinking pour booster votre SEO

Temps de lecture 13 minutes

Il existe de nombreux outils et services ayant pour vocation de vous aider à améliorer le positionnement de vos sites dans les résultats de recherche. On pensait avoir déjà plus ou moins tout vu, avec des acteurs bien installés sur les différents volets de l’optimisation SEO : des outils d’optimisation sémantique des contenus, de maillage interne pour mettre en place des cocons sémantique et surtout des plateformes de plus en plus qualitatives de ventes de liens.
Mais ça c’était avant NextLevel.link. En effet ce service propose une approche nouvelle et diablement efficace pour vous permettre de ranker sur vos requêtes sans vous ruiner.

Achat de liens : mal fait ça peut être risqué

En préambule rappelons que la vente de liens, sous la forme d’articles sponsorisés, de publireportages ou d’ajout de liens dans des articles déjà indexés est une pratique contraire aux guidelines de Google. Autrement dit si vous faites appel à ce type de service et que Google s’en rend compte, vous prenez le risque de pénaliser les sites sur lesquels vous achetez des liens (mais qui s’en soucie ?) et surtout de voir votre propre site pénalisé (là ça pique déjà davantage).
Autrement dit acheter des articles sponsorisés ou des liens à bas prix n’est pas forcément une bonne idée :

  • bien souvent vous jetez de l’argent par les fenêtres, les liens achetés ayant un linkjuice proche de 0, à supposer que Google les crawle
  • et parfois même vous faites du Negative SEO contre vous-même sans vous en rendre compte

Comment détecter un bon lien ou un bon spot ?

NextLevel : un nouveau service de netlinking pour booster votre SEO

Les référenceurs débutants vont généralement se baser sur 3 principaux indicateurs pour faire leurs achats :

  • le Trust Flow (TF) du domaine racine du site
  • le Citation Flow (CF) du domaine
  • le Domain Authority (DA) du domaine

Les critères minimalistes pour sélectionner un spot SEO

On ne vous donnera pas une nième définition de ces trois indicateurs. Retenez juste qu’un « bon spot » aura grosso modo :

  • Un Trust Flow supérieur à 10
  • Un Citation Flow inférieur ou égal à son Trust Flow
  • et un Domain Authority supérieur à 15

Se baser sur ces critères est un début, mais peut aussi mener à passer des commandes totalement inutiles, voire toxiques.

En effet, il faut aller un tout petit peu plus loin et analyser aussi d’autres facteurs pour s’assurer de la qualité du domaine :

  • Vous pouvez regarder le Topical Trust Flow (TTF) et valider ainsi que le site ou vous déposer un lien reçoit lui-même des liens dans la même thématique que le votre
  • En allant un peu plus loin, vous pouvez aussi regarder la langue de ces liens et les ancres qui pointent vers ce domaine

Si ça semble logique, de nombreux exemples démontrent pourtant que les 2 indicateurs ci-dessus n’ont que très peu d’impact sur la puissance des liens achetés, enfin sous réserve évidemment que le domaine ne soit pas spammé de liens porno en russe 😉

Comment identifier un domaine spammé rapidement ?

NextLevel : un nouveau service de netlinking pour booster votre SEO #2

Il était avant assez facile d’identifier un domaine pénalisé en utilisant le minifieur de Google (qui tombait alors en erreur lors d’un partage).
Ce service ayant été arrêté il y a quelques mois, vous pouvez vous rabattre sur plusieurs alternatives.

  • Contrôler que le ratio TF/CF respecte la règle énoncée un peu plus haut. Si on a un CF qui fait plus du double du TF c’est mauvais signe
  • Regarder ce que nous dit Moz sur le niveau de Spam du domaine via l’indicateur MozSpam (qui va de 0 à 17).
    Là encore un site avec un MozSpam de 5 peut parfaitement ranker, par contre à partir de 10/12 on peut se poser quelques questions
  • Le plus simple reste de vérifier que le site est bien indexé à 100% avec la commande de recherche site:domaine.tld

Pourtant ces indicateurs indirects ne servent parfois à rien

Là où le bas blesse, c’est que même si vous avez sélectionné un beau spot avec un beau TF, un petit CF, un MozSpam égal à 0 et tout ce qui va bien, y poser un lien ne servira peut-être à rien.
En effet tous ces indicateurs sont des indicateurs calculés par des sociétés tierces (Majestic, Moz, SEMRush, Ahref, etc.) et pas par Google.
Autrement dit non seulement ils ne reflètent pas réellement le point de vue de Google, mais pire encore ils sont mis à jour à une fréquence plus ou moins longue.

NextLevel : un nouveau service de netlinking pour booster votre SEO #3

Par exemple si vous n’êtes pas allés regarder le Whois du site pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un domaine expiré racheté et remonté à la va vite par un référenceur, il est tout à fait possible que le TF du site perde 10 points dans les 2 mois à venir.

Alors comment identifier un spot de qualité pour améliorer mon SEO via un lien sponsorisé ?

NextLevel : un nouveau service de netlinking pour booster votre SEO #4

  • C’est quoi la différence entre un bon référenceur et un mauvais référenceur quand il achète un lien ?
  • Le mauvais référenceur il regarde le TF et le CF et il achète
  • Et le mauvais référenceur ?
  • Ben le mauvais référenceur il regarde le TF et le CF et seulement après il achète

Une approche radicalement différente de sélection de spots consiste à réfléchir comme un non référenceur et à adopter une approche simple et pragmatique.

Certains référenceurs vont vous dire se baser aussi sur le trafic estimé provenant de Google pour estimer le Google Love que le site reçoit. En soi ce n’est pas idiot, mais ça montre aussi qu’ils ne comprennent ce qui se passe sur le site d’un éditeur (et je sais de quoi je parle, je suis éditeur de sites).

Pour commencer, les 2 outils les moins mauvais pour estimer le trafic d’un site sont :

Seulement, SEMRush détecte au mieux 50% des mots clefs sur lesquels un site ranke, avec une fréquence d’actualisation pouvant aller à plusieurs mois, et ne parvient pas à remonter les informations de longue traine.
Pour SimilarWeb, sur des sites avec plus de 100.000 visites par mois, il parvient à estimer le trafic Google avec une marge d’erreur de seulement 30%, mais là encore ça ne fonctionnera qu’avec de « gross sites ».

Ajoutons à cela un point important : sur un site éditeur « classique », 3 à 4 pages vont générer 80% du trafic du site, la longue traîne générant le reste selon la fameuse loi de Pareto. Du coup vous pouvez avoir un site avec énormément de trafic sur 3 pages qui ne sont pas dans votre thématique et toute une série de pages plus ou moins dans votre thématique que Google n’aime pas plus que ça…

En fait, la meilleure façon d’évaluer si Google aime ou pas un site reste de regarder si ce dernier se positionne sur des expressions clefs qui vous intéressent. Un travail d’autant plus compliqué que vos mots clefs sont compétitifs et que la SERP bouge beaucoup.

NextLevel propose une approche simplifiée

Cette longue introduction vous a permis de comprendre que l’évaluation d’un spot pour y acheter un lien peut vite devenir un enfer. Et encore on n’a même pas parlé de l’endroit où le lien sera posé (une page orpheline ou une page crawlée souvent) et de nombreux autres facteurs.

NextLevel : un nouveau service de netlinking pour booster votre SEO #5

Si vous ne voulez pas vous poser trop de questions et que vous avez du budget, le plus simple reste encore de passer des commandes sur des plateformes comme Getfluence, qui ne sélectionnent que de sites de très grande qualité et prennent en plus en charge la rédaction.
C’est une excellente option sauf que ça coûte rapidement cher, et si vous avez mal fait votre sélection ( Getfluence vous donne accès à un catalogue et à vous de vous débrouiller ensuite) vos commandes peuvent ne pas porter leurs fruits.
Reech est aussi une alternative très qualitative mais aussi très chère…

Acheter des liens moins chers et avec une meilleure efficacité

En effet quelle est la meilleure façon de s’assurer que Google passera sur la page où vous aller déposer un lien ? Tout simplement de vérifier que cette page est déjà indexée par le même Google.

Et quelle est la meilleure façon de sélectionner une page utile pour votre besoin SEO ? Il suffit de sélectionner uniquement les pages déjà positionnées dans les SERPs dans le Top 10, Top 20, Top 90, etc.

La démarche de sélection de spots est donc radicalement simplifiée. Néanmoins, il faut bien comprendre qu’intégrer un lien dans une page déjà existante n’est pas forcément l’idéal. En effet Google peut ne pas repasser sur la page avant plusieurs semaines si cette dernière n’est pas correctement linkée (en interne ou en externe). Le mieux est donc de rajouter un bloc de texte avec un lien, et de mettre à jour l’horodatage modified_time. Et vous savez quoi ? C’est exactement ce que fait NextLevel !

NextLevel : un nouveau service de netlinking pour booster votre SEO #6

Là où un article sponsorisé sur un site d’autorité peut rapidement vous coûter 500€ voire davantage, sans garantie d’utilité SEO, les commandes de textes sur des pages positionnées dans NextLevel commenceront à seulement 45€, et cet achat a bien plus de chances de porter ses fruits !

Editeurs vous pouvez aussi gagner de l’argent avec NextLevel

Comme je vous l’expliquais un peu plus haut, je suis éditeur (et accessoirement je vends des articles sponsorisés sur mes sites). Autrement dit je vends bien plus de liens que je n’en achète. Si ça vous intéresse d’ailleurs vous pouvez faire un tour sur mon catalogue de sites afin de passer une commande ou deux 😉

Si au départ le service NextLevel s’appuyait sur le réseau de site mis en place par l’agence Korleon, il s’est ouvert depuis le début de l’année à des sites partenaires. Je me suis donc empressé d’y inscrire une centaine de sites pour voir.

En un mois j’ai déjà généré plus de 1000€ de gains, soit bien plus que je ne m’y attendais :

NextLevel : un nouveau service de netlinking pour booster votre SEO #7

Etant par définition un pinailleur (pour ne pas dire autre chose) j’ai spammé Julien Jimenez avec des suggestions d’évolutions, et j’ai été impressionné par la réactivité de ses équipes à les mettre en place !

Pour ce qui est de mes revenus, les résultats restent toutefois à nuancer : NextLevel met en vente en priorité les pages sans lien externe potentiellement concurrent. Autrement dit au fur et à mesure que vous y vendrez des liens, votre catalogue va se réduire. Il reste toujours la possibilité de rédiger de nouveaux articles sans lien pour maintenir la taille de votre catalogue, mais encore faut-il que ces articles plus récents se positionnent bien et rapidement dans les SERPs…

Quoiqu’il en soit NextLevel reste un excellent outil de monétisation si vous éditez un site depuis un certain temps, d’autant qu’en sous-traitant la rédaction des paragraphes à ajouter (en contrepartie d’une commission de 50% sur la vente), vous n’aurez presque rien à faire à part intégrer les textes et toucher de l’argent.

Vous l’avez compris, la solution NextLevel nous a vraiment séduits que ce soit du coté référenceur ou éditeur.
Si la démarche nous parait particulièrement smart, reste maintenant à évaluer l’efficacité réelle de l’outil dans le cadre d’une campagne de référencement. Vos retours d’expérience à ce sujet sont d’ailleurs les bienvenus.

S'INSCRIRE SUR NEXTLEVEL

Un événement SEO NextLevel + un concours SEO avec une voiture à gagner

Enfin terminons par une news qui en intéressera plus d’un : afin de célébrer le lancement officiel du service en v1, l’agence Korelon organise un grand événement SEO (assez black hat) le 4 Avril à Lyon, avec plusieurs conférences qui promettent du lourd.

Cette journée de conférence clôturera également un concours SEO qui bat actuellement son plein avec pour objectif d’arriver premier sur la requête « smartphone pliable« . Plus de 150 référenceurs y sont déjà inscrits, et le premier prix est carrément une voiture !

NextLevel : un nouveau service de netlinking pour booster votre SEO #8

Mais on vous en reparlera plus en détails dans un prochain article…

Fabien Elharrar

Consultant en acquisition d'audience, monétisation web et growth hacking.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de
Back To Top
×Close search
Rechercher