skip to Main Content
Google écope D'une Amende De 102 Millions D'euros En Italie Pour Abus De Position Dominante

Google écope d'une amende de 102 millions d'euros en Italie pour abus de position dominante

Temps de lecture 5 minutes

L’Autorité italienne de la concurrence vient d’infliger une amende de 102 millions d’euros à Google pour abus de position dominante. Ce n’est pas la première fois que Google écope d’une amende en Europe, mais ça commence à devenir une habitude inquiétante …

Google prend très régulièrement des amendes en Europe

Si vous suivez l’actualité financière, vous savez que 102 millions d’euros d’amende pour Google ce n’est finalement pas tant que ça, le géant de la recherche s’est vu infliger des amendes bien plus sévères par le passé. Seulement vu la régularité avec laquelle il se prend de nouvelles amendes, il semble évident que ces pénalités n’entachent en rien la rentabilité du géant et qu’elles ne suffisent pas à le faire rentrer dans le droit chemin pour autant.

Google écope d'une amende de 102 millions d'euros en Italie pour abus de position dominante

Voici un récapitulatif non exhaustif des dernières amendes infligées à Google par l’Europe, et ça donne le vertige :

  • Juin 2017 : 2,4 milliards d’euros pour pratiques déloyales sur le secteur de la recherche en ligne
  • Juillet 2018 : 4,34 milliards de dollars pour abus de position dominante en particulier sur Android
  • Mars 2019 : 1,49 milliards d’euros pour pratiques anti-concurrentielles sur la publicité en ligne
  • Décembre 2019 : 150 millions d’euros pour abus de position dominante via sa régie publicitaire, Google Ads
  • Décembre 2020 : 100 millions d’euros pour non respect de la réglementation sur les cookies en France

Comme vous vous en doutez, cette liste est loin d’etre complète ou définitive …

Google va devoir payer 102 millions d’euros d’amende en Italie

Développé par Enel X, l’application JuicePass permet aux conducteurs de voitures électriques de trouver des bornes aux meilleurs tarifs et de réserver une session de charge.

Google écope d'une amende de 102 millions d'euros en Italie pour abus de position dominante #2

Cette application est complémentaire de Google Maps, qui ne se contente pour le moment que de recenser les stations de recharges sans fournir d’information supplémentaire ni permettre de réserver un emplacement.

L’application a été refusée en Italie sur Android Auto, ce qui a immédiatement eu un effet désastreux sur les revenus de la société Enel X. Elle a aussitôt saisi l’Autorité italienne de la concurrence (AGCM), qui lui a finalement donné gain de cause et a infligé 102 millions d’euros d’amende à Google.

L’institution a justifie cette amende dans un communiqué :

JuicePass offre une large gamme de services destinés à la recharge des véhicules électriques qui vont de la recherche d’une borne de recharge à la gestion de la recharge en passant par la réservation d’une borne.

Google, en refusant à Enel X Italia de rendre disponible JuicePass sur Android Auto, a injustement limité les possibilités pour les utilisateurs de l’application d’Enel.

On peut se demander si le montant de cette amende est vraiment justifié au regard du préjudice subi par Juicepass. De plus, quand on sait à quel point les processus de validation d’applications sont compliqués, on doute que le refus d’une app soit réellement l’expression d’une malveillance calculée de Google.

Il n’en reste pas moins que le gouvernement italien a décidé de sévir. Pas sur que cela fasse bien peur à Google, mais c’est toujours quelques millions de pris en plus pour les autorités italiennes…

0 0 votes
Noter cet article

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments


Pour aller plus loin


0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Back To Top
×Close search
Rechercher