skip to Main Content
Comment Enrichir Vos Contenus WordPress Avec Les API ?

Comment enrichir vos contenus WordPress avec les API ?

Temps de lecture 4 minutes

J’ai eu le plaisir de donner ma toute première conférence technique aujourd’hui dans le cadre du WP Tech.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce jeune événement dont ce n’est que la deuxième édition, il s’agit d’une série de conférences autour de WordPress, un peu plus techniques que celles données lors des Wordcamp.

C’est quoi une API ?

Il se trouve que j’utilise de très nombreuses API sur PIX GEEKS pour enrichir les articles en particulier pour rapatrier :

Nombre d’API gratuites permettent de récupérer des données déjà présentes en base de données sur des sites web qui ne vous appartiennent pas.
Les utiliser permet non seulement de gagner du temps de saisie, mais aussi de rafraîchir dynamiquement certaines pages, ce qui sera toujours bénéfique à votre SEO 😉

Il existe des milliers d’API dont plus de 15000 sur les deux sites suivants :

Il faudra en général créer un compte sur le site qui fournit l’API qui vous intéresse afin d’obtenir une clef, puis l’interroger via une URL qui ressemblera à :

http://api.service.com/api?q=query&key=1234567890

Les réponses seront le plus souvent en JSON et parfois encore en XML.

Quelques conseils pour éviter le désastre

Pour éviter de faire chauffer votre serveur et de vous faire blacklister des différents services, voici quelques conseils :

  • Stockez systématiquement les données récupérées via API en base de donnée
  • Stockez systématiquement une date de mise à jour.
  • Ne déclenchez une requête API que depuis le font office (ex : single.php ou sidebar.php) et seulement si les données à afficher sont périmées.
  • Utilisez un plug-in de cache WordPress pour éviter des catastrophes (Google Bot qui scanne tout votre site par exemple)

Où stocker les informations récoltées ?

Pour des données à rafraîchir de façon cyclique (compteur, widgets) les transients sont vos amis :

Pour des données à administrer via backoffice utiliser les options :

Pour des données statiques qui peuvent servir de clef de tri, utilisez les custom fields :

Exemple d’utilisation d’une API pour rappatrier un nombre de partages sociaux

[sociallocker] [/sociallocker]

La présentation complète du WPTech 2015

Une petite synthèse en vidéo :

Et la présentation en entier pour les courageux :

api WordPress

Fabien Elharrar

Consultant en acquisition d'audience, monétisation web et growth hacking.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de
Back To Top
×Close search
Rechercher