Comment exporter ses produits en Chine

La Chine, c’est approximativement 30 % de l’e-commerce mondial et 523 millions d’acheteurs en ligne potentiels. Ces chiffres sont suffisamment explicites pour comprendre l’intérêt des marques étrangères à s’implanter durablement sur le marché chinois. Après les divers scandales que le pays a traversés, les consommateurs chinois, notamment par l’effet d’une classe moyenne de plus en plus aisée, ont vu dans l’émergence des marques étrangères la possibilité de consommer des produits de façon plus qualitative.

Néanmoins, ce marché répond à des règles spécifiques et nécessite d’effectuer des démarches contraignantes auprès de l’État, mais aussi des places de marché chinoises pour commencer à vendre. Voyons ensemble les règles qui régissent le plus gros marché mondial et les solutions existantes pour s’installer promptement.

Un marché unique avec des règles particulières

La manière dont l’acheteur chinois consomme en ligne revêt quelques particularités vis-à-vis de notre système de consommation occidental. En effet, dans notre cas, nous avons tendance à nous servir d’un moteur de recherche comme Google en tapant directement le produit désiré. À partir de là, nous visitons les boutiques en ligne, mais aussi les Marketplaces. Parmi les plus connus en France : Amazon, Cdiscount, la Fnac, etc.

En chine, le fonctionnement est différent dans la mesure où pour trouver un produit, les consommateurs chinois entrent directement sur une marketplace dite « place de marché ». Cela leur permet d’accéder aux produits instantanément, soit en parcourant les rubriques associées, soit en tapant le produit dans la barre de recherche. Les Chinois adorent comparer les produits (notamment le prix), ce qui explique en grande partie le succès des marketplaces. L’offre n’est pas aussi diffuse qu’en occident et elle leur permet de faire de bonnes affaires en se connectant sur un seul et même site.

Les principales places de marché sont Tmall qui fait partie du groupe Alibaba et JD.com. Koala et JD Wordwide remportent également de belles part de marché.

Récemment, le marché chinois s’est ouvert aux marques étrangères. Néanmoins, les démarches sont compliquées et longues pour les entreprises transfrontalières qui souhaitent s’y implanter. Pour pallier ces difficultés à l’export en Chine, un service clef en main nommé La Boutique France a été créé par La Poste pour permettre aux marques françaises d’accéder en seulement deux mois au marché chinois. Le principe est assez simple. Avec un partenariat réalisé avec la plus grosse Marketplace de Chine, Tmall global, le groupe La Poste propose aux entreprises françaises inscrites sur leur plateforme de mettre en ligne les produits. Ils peuvent gérer les commandes, le paiement et expédier celles-ci jusqu’au domicile des acheteurs.

Bien sûr le dédouanement des produits est pris en charge en même temps.

En 2018, ce sont plus de 700 000 visiteurs qui ont visité la boutique du groupe français avec des milliers de commandes parties de France et expédiées en Chine en moins de sept jours par Colissimo.

Pourquoi les Chinois se tournent-ils vers les produits étrangers ?

Ces dernières années ont fait l’objet de scandales alimentaires en Chine, suscitant toujours plus de méfiance des consommateurs chinois qui n’hésitent plus à se tourner vers des produits étrangers réputés de meilleure qualité.

D’abord en 2008, l’affaire du lait contaminé à la mélamine provoquant des intoxications chez plus de 300 000 nourrissons, causant la mort de six d’entre eux. Trois ans plus tard, une contamination du lait au nitrite fait son apparition.

On se souvient également des pastèques explosives dues à l’introduction du forchlorfenuron, une substance qui permettait de produire des fruits plus volumineux et plus verts. Les fruits explosaient sur les étalages des marchés.

Il y a eu aussi les choux au formol, qui avaient fait scandale en 2012. Ceux-ci étaient badigeonnés de formol pour permettre une meilleure conservation lors des transports en camions non réfrigérés.

On compte par ailleurs la commercialisation d’huile de caniveaux, récupérée et recyclée pour la vente.

Enfin, le leader du porc chinois s’est vu condamné pour avoir eu recours au clenbutérol (un anabolisant) qui transformait la graisse en viande.

C’est ainsi que les consommateurs chinois, à force de scandales répétés, se tournent vers des marques étrangères que la classe moyenne tend à pouvoir s’offrir de plus en plus facilement par une hausse de leur pouvoir d’achat.

Bien plus que les produits alimentaires, les produits cosmétiques français attirent toujours plus chaque année les acheteurs chinois. De même que les biens culturels, le prêt-à-porter est fortement plébiscité.

On observe un véritable bouleversement des habitudes de consommation des acheteurs chinois qui s’ouvrent au monde et dont la demande pour les produits transfrontaliers ne cesse d’augmenter.

S’installer durablement en Chine : comment faire ?

Le marché chinois est une occasion énorme pour accroître son chiffre d’affaires. Encore faut-il comprendre les spécificités qui le différencient des autres. En Chine, tout le monde est connecté avec son mobile.

Cela a une importance notamment par le fait qu’ils communiquent, partagent des produits, des bons plans, des avis beaucoup plus facilement que nous. Les recommandations de leurs amis, de leurs familles, d’internautes divers sont très importantes pour les E.-acheteurs. Pour cela, ils utilisent des canaux de communication différents des nôtres, que les marques doivent s’approprier. Le plus célèbre est notamment Wechat.

Vous devrez parfois adapter vos produits et la manière de les vendre aux tendances locales. La chine est un pays complexe et diversifié qui nécessite une personnalisation de l’offre.

Notez que les photos sont essentielles dans le processus d’achat. Une simple visite sur les marketplaces chinoises vous le prouverait. Les produits sont déclinés sous une multitude d’angles différents. Les sites sont plus colorés, les bannières publicitaires fleurissent sur les pages d’accueil… les consommateurs chinois adorent ça !

Vendre en Chine est une occasion énorme pour les marques françaises de franchir les frontières européennes en touchant de nouveaux consommateurs. Pour autant, ce marché fonctionne selon ses propres codes et ne se plie pas facilement aux standards des autres. Vous devrez faire preuve d’innovation et de flexibilité pour tenter de conquérir le cœur des Chinois.

Comment exporter ses produits en Chine

Vous avez un projet ?

Parlons-en ensemble

Nous contacter

Partager cet article

Noter cet article

157 solutions pour monetiser votre blog
RECEVOIR LES MEILLEURS ARTICLES
JE M'ABONNE
Comment booster le référencement de son site ?

Fermer